Poissy

C'est à Poissy que Théodore de Bèze conduisit la délégation huguenote au colloque de Poissy en 1561.
Poissy permet d'évoquer le célèbre colloque de Poissy (1561), ultime tentative de la régente Catherine de Médicis pour écarter le spectre des guerres de religion. Il fut un échec, mais marque la première comparution publique d'une délégation officielle huguenote conduite par Théodore de Bèze, que Coligny avait fait venir de Genève, et qui fit entendre aux autorités du pays et au jeune roi Charles IX la célèbre prière de confession des péchés reprise par Calvin à partir de la liturgie de l'Église de Strasbourg. II ne subsiste de l'abbaye où se tint le colloque, à deux pas de l'actuelle église réformée de Poissy, que le porche d'entrée avec ses tourelles (plaque commémorative sous le porche) et une grande partie de l'enceinte. À l'intérieur, il est possible de repérer le pourtour du réfectoire, la plus grande salle de l'abbaye, où se tint le colloque. L’œuvre de La Cause, 69, rue Ernest-Jolly à Carrières-sous-Poissy, se trouve de l'autre côté de la Seine, dans de nouveaux bâtiments fonctionnels, et mérite une visite. Fondée au lendemain de la première guerre mondiale par Freddy Durrleman, cette œuvre a fait sienne l'expression par laquelle les huguenots désignaient leur parti : "la cause".