Eglise protestante unie de France

Région parisienne réformée

L’Église protestante unie, ça se voit !

Le Conseil national de l’ERF et le Conseil exécutif de l’EELF ont été chargés de présenter aux Synodes régionaux de cet automne les éléments de la charte graphique qui donnent à l’Église protestante unie de France (EPUdF) son identité visuelle
Quelques jours avant le premier Synode régional qui dévoilait le logo de l’EPUdF aux membres des assemblées synodale, Alain Gross avouait connaître un trac certain comme, homme de théâtre qu’il est, à quelques jours de la première d’une nouvelle pièce. Dirigeant de l’agence de communication Aggelos, basée à Bordeaux, il est celui qui a piloté la création de ce logo et de toutes les déclinaisons graphiques qui l’entourent pour donner à l’EPUdF une identité visuelle comme on donne chair ! Avec la présentation publique, début octobre, au Synode de la région réformée Provence-Alpes-Corse-Côte d’Azur, c’est plus d’une année de travail qui s’achève… Une œuvre collective À l’automne 2011, un appel était lancé dans les deux Églises réformée et luthérienne. Appel à idées, c’est sur cette interpellation qu’environ 60 projets sont envoyés des quatre coins de la France pour dire, dessiner ou décrire ce que les uns et les autres imaginent comme éléments de l’identité visuelle de l’Église protestante unie de France. À ce moment-là, les contours constitutionnels sont alors encore discutés dans les différentes assemblées régionales. L’appel à idées vient comme une porte ouverte vers l’imaginaire au milieu de débats sur des textes constitutionnels qui se prêtent peu à l’imagination. De cette soixantaines d’idées collectées, l’agence Aggelos va alors faire une première série de huit propositions de logos très différents les uns des autres. Sur chacun de ces logos, nous avons été invités à nous prononcer individuellement et précisément sur ce qui nous plaisait ou pas et à nous exprimer sur ces choix, résume Joël Dautheville, inspecteur ecclésiastique de Montbéliard. Comme cinq autres personnes, il a fait partie pendant cette année du groupe mi-luthérien, mi-réformé qui a servi d’interlocuteur à Alain Gross et son équipe. Ensuite, nous avons procédé par affinages successifs ou chacun des logos retenus était retravaillé et amélioré. Nouvelle Église, nouveau type de logo Joël Dautheville poursuit : dès la première série de propositions, un logo se détachait très nettement, très différent des autres, mais ce n’était pas celui qui plaisait le plus. De réunion en réunion, il a pourtant toujours fait partie de ceux que nous retenions et finalement, c’est celui que le groupe a choisi à l’unanimité de présenter aux comités directeurs en juillet dernier. À leur tour, les comités directeurs se sont prononcés en faveur de ce logo aussi. Le choix final est celui d’un logo qui, certes, peut paraître surprenant car différent, plus découpé et plus coloré, que ceux auxquels nous sommes habitués. Mais cette différence est assumée : l’EPUdF est une nouvelle Église, elle mérite un nouveau type de logo ! Témoigner de la confiance La nouvelle identité visuelle de l’EPUdF se décline comme une superposition de couleurs où transparaissent des symboles forts du protestantisme – la croix, la croix huguenote – et un élan qui invite à sortit du cadre. Si sur sa base la construction est faite de lignes verticales et horizontales structurantes se coupant à angle droit, sa partie supérieure semble sortir hors du cadre. Ainsi se retrouvent dans ce carré qui s’étire en une pointe la stabilité et la fermeté des fondements de l’Église protestante unie de France et une ouverture vers le monde. C’est tout de suite la technique du vitrail qui vient à l’esprit, et l’harmonie dans la composition entre les couleurs primaires et complémentaires témoigne de la confiance qui est au cœur du message de la Réforme. Nous vivons d’une confiance, première et inconditionnelle, reçue de Dieu et qui ouvre à la possibilité de faire confiance à son tour – à Dieu, aux autres, à l’avenir. Gérald Machabert
Partager par mail
Publié le 30 octobre 2012

Commentaires

Aucun commentaire