Prière de Sabeel

Voici les intentions de prière que propose Sabeel pour ce jeudi 12 avril 2018, dans un contexte de violence à la frontière de Gaza avec un nombre croissant de morts.

 

Dieu de miséricorde et d’amour, nous Te rendons grâce pour les nombreuses bénédictions que tu nous as gracieusement accordées.
Nous Te rendons grâce pour ta présence et pour ta conduite sur le chemin de la paix où nous marchons.

Bénis l’œuvre de Sabeel et de ses amis, localement et internationalement. Dirige ses activités œcuméniques, interreligieuses, et pour la justice.
Accorde à nous tous le courage de faire face à l’oppression. Fortifie notre engagement au service de la justice, de la paix, et de la réconciliation entre tous les peuples, et particulièrement entre Palestiniens et Israéliens. Aide-nous tous à voir ton image les uns dans les autres. 
Rends-nous capables de nous dresser en faveur de la vérité, et pour le respect de la dignité de tout être humain.

À toi seul soit la gloire et l’honneur, maintenant et toujours. Amen.

 

La présentation des Amis de Sabeel France

Dans la région PACCA, contact : Pasteur Gilbert Charbonnier
Membre fondateur des Amis de Sabeel-France 

Invitation à la vague de prière

Ce service de prière permet à tous les Amis de Sabeel locaux et internationaux de prier pour les mêmes sujets de préoccupation dans la région, à un rythme hebdomadaire. Envoyée au réseau de tous ceux qui soutiennent Sabeel, cette prière est utilisée au cours de célébrations dans le monde entier, comme au cours du Service de Communion de Sabeel, tous les jeudis. Chaque communauté priant à ces intentions le jeudi à midi sur son propre fuseau horaire, cette « Vague de Prière » recouvre le monde entier.

Vendredi dernier à Gaza, des dizaines de milliers de personnes ont participé à la manifestation de masse de la ‟Grande marche du retour”. Cette manifestation pour le droit des réfugiés palestiniens à exiger leur retour sur les lieux dont ils ont été expulsés pendant la guerre de 1948 connue sous le nom de Nakba. Au cours du rassemblement de vendredi, sept Palestiniens ont été tués et un millier d’autres blessés par l’armée israélienne. B’Tselem, une organisation des droits humains israélienne, a lancé une campagne pour demander aux soldats de refuser d’obéir aux ordres de tirer sur les manifestants palestiniens de Gaza. 

Seigneur, nous Te prions pour que les Palestiniens de Gaza puissent continuer à manifester de façon non violente. Nous Te prions encore pour que tous les réfugiés palestiniens puissent retrouver leur terre natale. Nos pensées vont vers les familles palestiniennes qui pleurent ceux des leurs qui ont été tués et qui soignent ceux qui ont été blessés. Nous Te remercions pour les gens de conscience qui ont exigé du pouvoir justice et restitution. Seigneur, dans Ta miséricorde, entends notre prière.

Madame Fatou Bensouda, procureur de la Cour de Justice Internationale (ICC), a réagi à la mort des manifestants palestiniens tués par Israël à la frontière de Gaza en disant : ‟La violence contre des civils comme le recours par Israël à une force meurtrière contre les manifestants de Gaza pourrait constituer un crime de guerre.”

Seigneur, nous Te remercions pour tous les gens courageux qui prennent position lorsqu’ils voient une injustice se commettre. Nous Te prions pour que la communauté internationale enquête sérieusement sur les crimes commis contre les Palestiniens et qu’elle demande des comptes aux responsables de ces crimes. Seigneur, dans Ta miséricorde, entends notre prière.

Les forces israéliennes ont tué Yaser Mutaja, un journaliste palestinien qui couvrait la manifestation de Gaza ; il a été abattu au cours de la manifestation de vendredi dernier ; cela porte à trente le nombre de morts depuis le 30 mars. 

Seigneur, Ta résurrection nous rappelle qu’à la fin la vérité se manifestera et la justice l’emportera. Nous Te prions pour les journalistes qui se consacrent à révéler simplement la vérité sur les conditions auxquelles sont soumis les opprimés. Nos pensées vont à la famille de Yaser Mutaja qui pleure un être cher. Seigneur, dans Ta miséricorde, entends notre prière.

Les autorités israéliennes ont expulsé récemment de Jérusalem une mère palestinienne qui y vivait avec son mari, Palestinien de Jérusalem, et ses enfants depuis seize ans. Ibtisam Obeid s’était vue refuser par les autorités israéliennes ses demandes répétées de droit de résidence dans la ville de Jérusalem occupée. Ibtisam est la dernière victime de la politique discriminatoire d’Israël à l’encontre de milliers de Palestiniens et de leurs conjoints à Jérusalem occupée. Cette politique sépare les familles en leur refusant le droit de résidence et des papiers de regroupement familial. 

Seigneur, donne à Ton peuple confiance en Ta justice alors que la persécution se poursuit à Jérusalem. Nous Te prions pour la famille Obeid déchirée par la politique israélienne. Nous Te prions pour que prenne fin l’occupation militaire israélienne et les contraintes qu’elle impose à ceux ou celles qu’épousent les Palestiniens résidents de Jérusalem. Seigneur, dans Ta miséricorde, entends notre prière.

L’Autorité Palestinienne est revenue sur la décision de l’année dernière de considérer le jour de Pâques comme un jour férié palestinien. La principale conséquence de cette décision est que le jour de Pâques sera désormais considéré comme un jour de travail normal pour tous les Palestiniens à l’exception des chrétiens qui seront exemptés de travail sans pénalisation. Le jour de Noël est toujours reconnu comme jour férié pour tous les Palestiniens et est célébré par les chrétiens comme les musulmans ainsi que par les laïques. 

Seigneur, nous Te prions encore pour une société palestinienne inclusive, respectueuse de tous ses membres. Ô Dieu, accorde à notre peuple la force et la sagesse d’exprimer clairement son désaccord avec les décideurs palestiniens. Nous voyons avec reconnaissance qu’un certain nombre de nos frères et sœurs musulmans palestiniens ont exprimé ouvertement leur désaccord avec cette décision. Seigneur, dans Ta miséricorde, entends notre prière.

Le 9 avril, les Palestiniens ont fait mémoire du massacre de Deir Yassin en 1948, lorsque 107 Palestiniens avaient été tués de sang-froid, y compris des femmes et des enfants. Plus tard ce même mois on fera mémoire de l’Holocauste, des génocides arménien et assyrien. 

Seigneur, nous Te prions désespérément pour que ces horreurs ne se répètent jamais plus. Ô Dieu, réconforte les survivants de ces évènements terribles et fais-nous sortir des cycles de violence pour emprunter le chemin de la paix et de l’amour du prochain. Seigneur, dans Ta miséricorde, entends notre prière.

Nous joignons nos prières à celles du Conseil Œcuménique des Églises pour les populations de Bulgarie, de Hongrie et de Roumanie.
Seigneur, dans Ta miséricorde, entends notre prière.

Pour info sur liens de la région avec Sabeel

Noël de Palestine

Le quotidien à Bethléem

Un appel de Sabeel-France

Palestine-Israël ; Amis de Sabeel

Partager par mail
Publié le 11 avril 2018