Eglise protestante unie de France

Région Provence-Alpes-Corse-Côte-d'Azur

Chrétiens d'Orient -Culte à Aix- 27 août 2017

EAccueil Aix-Thomas Wildn avant-première à l'exposition sur la Grande aventure des chrétiens d'Orient

A Aix-en-Provence, dimanche 27 août 2017, un culte exceptionnel vécu en communion avec les chrétiens du Moyen-Orient, en présence du pasteur Thomas Wild directeur de l’Action Chrétienne en Orient.

Des chants traditionnels de Syrie et Palestine, des textes utilisés dans les Eglises du Moyen Orient qui prennent un sens et une profondeur particuliers, une prédication véritable témoignage ...

 

 

 

La louange, exprimée par la première femme pasteur du Moyen-Orient, Rev. Rola Sleiman (Eglise évangélique de Tripoli-Liban)

«Le SEIGNEUR est proche des cœurs brisés et sauve ceux qui ont l’esprit anéanti » (Psaume 34:18). 

Nous te célébrons comme le Seigneur du ciel et de la terre, Seigneur de toutes les nations et de tous les peuples.
Révèle-toi, notre Seigneur à ceux qui souffrent, à tous ceux dont la vie a été touchée par la tragédie. 
Révèle-toi Seigneur à tous ceux qui sont réfugiés et déplacés. 
Révèle-toi à tous ceux qui sont réduits à l’impuissance. 
Révèle-toi à tous ceux qui pleurent, immerge-les dans ton amour et conduis-les à travers les ténèbres dans tes bras, dans la lumière. 
Révèle-toi et rends les croyants plus forts, ceux qui ont été persécutés à cause de leur foi.
Révèle-toi à tous ceux qui les accompagnent dans la vie de tous les jours, que ce monde reflète ton amour et ta gloire. 
Remplis nos cœurs de ton amour illimité.
Nous mettons notre espérance en toi, notre Seigneur et nous te demandons cela par Jésus Christ, dont les souffrances et la résurrection nous ont apporté la vie, l’espérance et la paix, maintenant et pour l’éternité. Amen

Bouquets de tournesols
   

Prière de repentance (Pasteur Pierre Lacoste - Beyrouth)

Francesco Piobbichi- Lampedusa- Crucifié   Silence
Seigneur apprends-moi le doute quand je viens à confondre mes certitudes avec ta volonté, mes paroles avec ta parole.
Seigneur apprends-moi le doute quand je compte sur mes forces plus que sur tes promesses
Seigneur apprends-moi le doute quand j’affirme que mon Eglise détient la vérité et que les autres se trompent
Seigneur apprends-moi le doute quand mes conforts, mes sécurités, me rendent insensibles à la souffrance de mon prochain
Seigneur apprends-moi le doute quand je réclame vengeance alors que tu me donnes ta paix.
Seigneur, fais-moi la grâce de douter de moi pour ne plus compter que sur toi.
Seigneur je crois, viens au secours de mon incrédulité
     

 

Confession de foi de Belhar (Afrique du Sud - 1982 - version liturgique) Transmise par Hadi Ghantous, pasteur syrien paroisse de Minyara, Nord Liban

 

Nous croyons en Dieu, Père, Fils et Saint-Esprit, qui rassemble, protège et garde son Église depuis le commencement du monde et jusqu’à sa fin. 

L’Église est une, l’Église est sainte ; l’Église est universelle. 
Elle est la communauté des enfants de Dieu, mise à part au sein de la famille humaine tout entière. 

Nous croyons que l’oeuvre de réconciliation du Christ donne naissance à une Église unifiante car l’unité de l’Église est à la fois un don de Dieu et un but auquel nous devons aspirer. 

L’unité doit devenir visible pour que les gens autour de nous puissent voir que la séparation, l’inimitié et la haine entre les peuples et les groupes humains est un péché que Christ a déjà vaincu. 

Nous croyons que l’authentique foi en Jésus Christ est la seule condition pour être membre de l’Église chrétienne 

Et nous louons Dieu parce que ni la couleur de peau, ni la classe sociale, ni la culture, ni le genre ne déterminent qui peut appartenir à l’Église.

Nous croyons que Dieu a confié son message de réconciliation à l’Église, de sorte que nous sommes appelés à être des artisans de paix, le sel de la terre et la lumière du monde. 

 

 

Nous célébrons la victoire de Dieu dans la croix du Christ, une victoire sur toutes les forces de division et d’amertume. Cela fait de nous une communauté qui espère, qui travaille pour la paix et l’unité.

Nous croyons que Dieu souhaite apporter la vraie justice et une paix durable à la terre. Nous croyons que Dieu est d’une certaine manière le Dieu de ceux qui souffrent, des pauvres et des opprimés. 

Dieu fait justice aux opprimés, il donne du pain aux affamés. Il remet les captifs en liberté ; Dieu protège les étrangers, les orphelins et les veuves et s’oppose aux projets des pervers. 

Nous croyons que l’Église qui appartient à Dieu doit se trouver là où Dieu se trouve : s’opposant à l’injustice et solidaire avec ceux qui ont été offensés. 

Nous nous opposons à toute politique qui est à l’origine d’injustices : nous témoignons contre les puissants qui cherchent leurs propres intérêts aux dépens d’autres. Nous sommes aux côtés de ceux qui souffrent pour partager nos vies avec eux. 

Nous sommes appelés à confesser tout cela en paroles et en actes, dans l’obéissance à Jésus Christ, notre seul Seigneur ; même si les autorités ou les lois humaines s’opposent à nous, et même si cela entraîne des représailles et des souffrances. 

Jésus est le Seigneur ! Nous voulons le suivre ! A Lui, le seul Dieu, Père, Fils et Saint-Esprit, soit rendu honneur et gloire, d’éternité en éternité. Amen.

 

     

 

Pasteur Thomas Wild

 

Prédication du pasteur Thomas Wild

UEPAL Strasbourg-Saint Matthieu - Directeur de l'ACO

Une écoute des paroles de l'apôtre Paul à l'Eglise de Colosse ... et de tous les lieux, en tout temps ! ...

"Y a-t-il encore des chrétiens en Orient ? Ou alors sont-ils tous morts, ou, dans le meilleur des cas, réduits à mener une existence cachée dans des pays où ils sont persécutés ? ... Lire la suite

     

 

Pendant la Sainte-Cène, une invitation à la méditation
à l'écoute de la prière d'une mère syrienne, de l'Eglise protestante de Damas, qui a dû émigrer

Mon cœur est plein d’un véritable amour pour toi, mon Dieu. Mon Dieu, j’invoque ton soutien et ta miséricorde... de loin, de si loin..., d’un lointain glacé, et je lève mes yeux
vers un ciel qui n’est pas celui de ma patrie...vers un soleil qui ne réchauffe pas comme le soleil de mon pays. 
Aujourd’hui je me sens comme de nombreuses mères que les circonstances ont conduites loin de leurs bien-aimés.
Chaque matin, la nostalgie, mêlée aux larmes de tristesse pour un pays qui pleure le départ de ses enfants, pour un sol qui aspire à la pluie - pas à des rivières de sang ;
les enfants qui avalent à grandes gorgées le calice de la souffrance, et la misère tous les jours...une mère qui perd son enfant, une autre qui n’a rien à lui donner,
et les familles qui finissent sans-abris, et un enfant sans toit cherchant la chaleur mais n’en trouvant nulle part.

Mes enfants, dispersés dans ce vaste monde appartenant à Dieu, me manquent,
ils se sont battus pendant des jours, des mois, des années... années qui nous ont séparés. 
Jouer avec l’un de mes petits-fils me manque tout comme serrer un autre parmi eux dans mes bras, me réjouir de voir leur visage.
Ils grandissent et moi je suis là, à mendier la voix d’un enfant. 
Je soupire après mon pays, un pays dont les roses sont maintenant trempées de sang, et dont le jasmin a été transformé en épines. 
J’aspire au bruit des rues, au son des cloches des églises, aux cantiques chantés qui embrassent les cieux. 
Les corps sont très éloignés les uns des autres, mais les cœurs sont toujours là, parce qu’ils refusent de battre ailleurs qu’en Syrie,
et chaque respiration est une prière pour la Syrie.

Mon Dieu, tu me connais. Tu t’es tenu près de moi à chaque moment difficile.
Caïn est venu avec un autre nom pour tuer Abel, apportant la loi de la sauvagerie, du meurtre, du massacre, de la destruction par le feu.
Mais je crois entièrement en ton pouvoir pour faire des miracles en guérissant les gens qui sont dans la douleur.
Tu as calmé la tempête et apaisé le vent, je prie pour que tu laves les plaies, que tu essuies les larmes et que tu ramènes ceux qui sont loin dans les bras de leurs mères.
Tu ramèneras le sourire sur le visage des enfants et feras revivre les foyers désertés ; parce que tu as dit
« n’aies pas peur, je suis avec toi tous les jours et jusqu’à la fin du monde, sois courageux »

Oui, Seigneur, nous faisons confiance et nous prions, ici et dans tous les lieux où nous avons été dispersés. 
Amène à nouveau la sécurité dans notre pays, tiens-le sous tes ailes [protectrices] et change les cœurs mauvais.
Brise les chaînes et libère les esprits. Envoie ton Esprit Saint sur nos familles et rends nous forts pour supporter les épreuves.
Apprends-nous à pardonner comme tu as pardonné. 

Ecoute Seigneur, notre supplique pour la Syrie, pays qui t’implore jour et nuit. 
Nous regardons vers toi, Roc Eternel, avec l’espoir que le jour du salut est proche. Car tu es le Capitaine du bateau, il ne coulera pas tant que tu seras à la barre. 
Ecoute ma prière car tu es mon refuge, mon rocher et mon salut. 

(Traduction ACO France)

Francesco Piobbichi -Lampedusa-Bateau

 

Témoignage final de Bchara Moussa Oghli pasteur à Alep

L'exilée - Le Levant n°105-Déc.2016

Dans le regard de Hana l’exilée, je vois les traces des violences écrites de chair et de sang. Elles révèlent notre destin tragique dans toute notre inhumanité.
Partout, je vois un chaos catastrophique.
Et en même temps, je vois une intervention divine. 

J’y vois Dieu disant : « Que la lumière soit ! »

Dans notre quartier d’Alep, quand dans une seule journée tombent 37 roquettes envoyées  par des terroristes en nombre, venus du monde entier, qui prétendent se battre pour la destruction de notre état infidèle, avec le but d’y établir un état islamique, de quel côté passe notre chemin ?

Est-ce la bonne direction pour nous qui suivons le crucifié ?
Je crains que non.
Il est attendu bien plus de notre part.
Au commencement, il ne peut y avoir d’autre voie que celle de la révélation de la croix.

 

Ce dernier texte illustré (recueilli par Albert Huber) est lisible dans la revue de l'ACO "Le Levant" n°105, décembre 2016

Repas Aix 27.08.2017

Culte suivi par un délicieux repas fraternel où les échanges avec les chrétiens d'Orient se sont étendus jusqu'aux frères et soeurs du Togo et de Nouvelle Calédonie ... !

Mais la bénédiction des frères et soeurs de l'Eglise arménienne de Mossoul n'avait-elle pas été reçue par tous ?!

Que le Dieu de l’espérance vous comble de joie et de paix dans la foi, afin que vous débordiez d’espérance par la puissance de l’Esprit Saint. (Romains 15,13)

Reportage MK