En marche pour la paix à Salon

2018 - Marche interdite ! mais ... DéMarche réussie !!

Kiosque SalonEn effet ... décision préfectorale oblige, pas d'autorisation de défilé pour des raisons de sécurité !

Mais les organisateurs avaient un plan B sous la main pour ce dimanche après-midi (!) car l'essentiel était bien ailleurs, comme le rappelaient dans leurs discours les représentants des différents cultes : "Même si nous ne sommes pas autorisés à marcher cette année, aujourd'hui, ici, autour de ce kiosque, nous marchons tous les uns vers les autres". En exprimant chacun une préoccupation ...

- Celle de Brice de Roux, curé de la paroisse catholique : se retrouver au quotidien et s'engager pour cela dans des lieux de solidarité pour faire et pas seulement dire

- Celle de Rachid Amrouchi, imam de la mosquée : qui utilise une sourate du coran pour fustiger les ignorants que sont les extrémistes racistes, xénophobes et antisémites. Invitant à chercher à connaître les autres dans le respect pour construire la paix.

- Celle de Karin Burggraf-Teulié, pasteur de l'Eglise protestante unie : qui s'interroge sur l'état de l'humanité au regard des millions d'armes vendues, des millions de personnes déplacées, des gigantesques dégâts écologiques. Invitant aussi à oeuvrer pour la paix avec la solide espérance vécue dans cette citation de Martin Luther "Si on m'annonçait que la fin du monde est pour demain, je planterai quand même un pommier" !

- Celle de Marc Bismuth, représentant de la communauté juive : insistant sur la nécessité de solidarité entre les peuples, car nous sommes humains au milieu des humains et on a besoin de tous sur le chemin de la paix.

Avec aussi l'invité représentant de l'observatoire de la laïcité : qui met l'accent sur la nécessité pour toutes les communautés de dépasser leur chapelle, comme en témoigne le collectif  "Vivre ensemble à Salon" organisateur de cette démarche.

Plan B, riche aussi de musiques, chants, de danses, de lectures, d'un mur d'expression, et de la décoration de l'olivier planté lors de la première marche pour la paix en 2016.

Plantation olivier 2016

 

Pour découvrir ou revivre tout ça en images avec le diaporama de Jean-Paul Villégas :

Marche pour la paix 2018