L'Eglise dans la Cité

Une parole dans l'espace public

Contrairement à ce que l’on considère trop souvent la loi de Séparation des Eglises et de l’Etat de 1905 n’est pas une loi de privatisation de la religion. Elle concerne le culte public, qu’elle fait entrer dans le cadre associatif. Ainsi, la laïcité n’empêche pas l’expression publique des convictions, elle les organise.Disons que loin d’être une idéologie de plus, la laïcité est un dispositif juridique qui ouvre, pour tous, des espaces possibles de dialogue ... (Cf
Michel Bertrand - L’Église dans l’espace public
p.323 Olivétan/Labor et Fides 2011)
Venez habiter avec d’autres des espaces de dialogue et d’action ...
.
Dialogue entre cultures, religions et sociétés

C'est un lieu ouvert sur la ville où des chrétiens entrent en dialogue avec la société et parlent de leur foi. Un lieu de collaboration avec les paroisses de l’Eglise protestante unie à Marseille, avec des Eglises sœurs et avec tous ceux que ces questions intéressent.

www.parvisprotestantisme.fr

 

Conférences-débats
Temps de rencontre, de découvertes mutuelles, de questionnement et de partage ... Juste pour un café ou bien pour toute la soirée !
Aix-en-Provence :
Kfé contact
Accéder au site
Contact :T.04 42 52 54 72
Courriel
Arles :
A l'hôtel "Le Calendal" 5 rue Porte de Laure
Café forum Conférences-débats - Contact :T.04 90 96 38 57
Courriel
Avignon :
Au "Rendez-vous" 5 rue des Teinturiers
→ Café forum Contact :T.06 62 80 12 31
Courriel
;
Au "Restaurant Françoise" 6 rue du Général Leclerc
→ Café biblique - Thème 2014-2015 : "Confiance ?! En qui, en quoi ?"Contact :
Courriel
La Ciotat :
A la "Brasserie Yannick" 299 boulevard Beaurivage
Café théo "L'Esprit en liberté" - Contact :T.04 42 83 60 93
Courriel
Sanary :
A la chocolaterie, 269 av.Joseph Lautier
Café biblique "Arts et Rencontres" - Programme 2014-2015 Contact : T.06 61 76 49 93

Bible et économie
Journée régionale de partage et de formation
Samedi 18 janvier 2014, au Centre Azur à SanaryJournée organisée par des membres de l’Eglise protestante unie de France en Pacca, parmi lesquels un économiste, des cadres d’entreprise, une enseignante, un pasteur. Passionnés par le sujet, ils présenteront les thèmes et animeront les débats. Lire la suite
_______________________________________________________________________________________________

L'économie pour l'homme ou l'homme pour l'économie ?
L'Eglise réformée d'Orange-Carpentras vous invite à vous pencher sur la question au cours d'un cycle de conférences parcourant l'année 2012Pour pouvoir assumer notre responsabilité de citoyens dans une société démocratique, il convient de se tenir au fait des mécanismes économiques qui régissent cette société. Avec cela, il est nécessaire de s’interroger sur les idéologies sous-jacentes à ces mécanismes.L’idéologie néolibérale, qui conçoit la réalité en termes utilitaires et qui pose comme scientifique le dogme de l’autorégulation du marché ne peut satisfaire ceux – chrétiens, humanistes, autres - qui ont une autre vision de la destinée de l’homme et de la juste organisation de la société.Le débat est ouvert. Pour en savoir plus Rendez-vous Salle H.Chabeuf
_______________________________________________________________________________________________

Cours de Français langue étrangère
Organisés par le Centre Guillaume Farel
Association familiale protestante - 14 rue A.Chabanon - 13006 Marseille*°*Ces cours s’adressent à tous les étrangers qui veulent perfectionner la pratique du français, passer des examens universitaires …Les ateliers Français langue étrangère ont lieu tous les lundi, mardi, mercredi et jeudi de 9 h à 12 h, suivant les niveauxPour marquer la reprise un apéritif dînatoire aura lieu samedi 13 octobre 2012 à partir de 18hRenseignement et inscription (dès le 3 septembre 2012) : s’adresser au secrétariat les lundi et mardi de 9 h à 12 h et de 14 h à 17 h ainsi que le jeudi matin, T. 04 91 42 21 82
_______________________________________________________________________________________________
_______________________________________________________________________________________________
Pour une économie participative
Une initiative de l'Eglise réformée d'Avignon qui s’inscrit dans la suite à un vœu du Synode régional de novembre 2011 invitant à la création d'un groupe de réflexion sur l'économie.

Le Collectif pour une Économie Participative (CEP), à but non lucratif et non partisan, a organisé le 24 janvier 2012 une conférence sur le thème : une épargne civique, possible ou impossible ? Nous pouvons en retenir que les dérèglements économiques majeurs que nous vivons sont la conséquence des politiques des années "Thatcher et Reagan" qui ont conquis le monde universitaire, administratif et financier. Depuis, il y a de nombreuses expériences pour remettre l’économie au service de l’homme : les scoop, la NEF, le micro crédit, l’épargne solidaire, les monnaies locales, etc...Mais aucune ne se propose d’intervenir au centre du système économique : le marché boursier. Hors les pratiques financières cherchant le rendement maximum sont pour partie la cause de la crise actuelle. Le marché boursier échappe à tout contrôle démocratique, ne valorise pas le développement durable et la bonne gestion sociale. Le CEP, qui réunit des intervenants professionnels, propose d’agir au centre du système et vous donne la possibilité d’œuvrer à la transformation sociale par 2 actions complémentaires : à court terme, développer une épargne civique et à moyen-long terme, obtenir la représentation des citoyens épargnants dans les grandes entreprises. La caractéristique de l’épargne civique est de remplacer les recommandations de votre banquier par un vote des épargnants sur la base de un homme, une voix. Vous pourrez voter chaque année pour choisir entre le financement des grandes entreprises ou le développement durable ou la bonne gestion sociale. Le résultat du vote pourrait par exemple être : 40% développement durable (WWF), 40% bonne gestion sociale (crédit coopératif) et 20% CAC 40. Ainsi votre épargne sera mieux gérée car elle prendra en compte d’autres facteurs d’appréciation que le rendement à court terme. La représentation des citoyens dans les entreprises est une action profondément politique et réformatrice, car elle vise à transformer les rapports de pouvoir du capital au profit des épargnants citoyens rassemblés dans des systèmes d’épargne civique tel le CEP, et, ceux qui pourraient l’imiter. Pour ce faire le CEP propose une palette d’engagements militants pour ses adhérents (une vigie qui surveillera les comportements déviants des grandes entreprises, le décryptage des investissements de votre épargne, l’expression d’autres points de vue sur l’économie, l’organisation d’événements : conférences, pétitions, interpellations d’élus et la participation au développement du CEP). Pour notre Église, cette initiative s’inscrit dans la suite à un vœu du Synode régional de novembre 2011 qui invite à la création d'un groupe de réflexion sur l'économie.... Il est aussi demandé que ce témoignage ne se limite pas à des généralités, mais soit précis et spécifique pour être plus pertinent. En réponse à cet appel, l’Église Réformée d’Avignon, se reconnaît dans les valeurs de démocratie dans l’économie, de responsabilité individuelle des épargnants, de souci de l’environnement et de la bonne gestion sociale défendus par l’association CEP.Elle affirme la nécessité de lutter contre un ordre économique et financier injuste et destructeur. Elle soutient la nécessité de l’engagement en faveur d’une économie au service de l’homme. Elle entend affirmer ainsi une participation par les faits à l’édification du Royaume de Dieu. Dans le cadre de son action de présence dans la cité, elle demande à François Faure, membre du conseil presbytéral, de la représenter en raison de ses compétences théologiques et techniques. François Faure, rendra compte auprès de l’Église Réformée d’Avignon de cette représentation.Pour joindre le CEP : T.06 62 80 12 31 ou
Courriel
- Site :
agircep
_______________________________________________________________________________________________

Accueil dans le froid de l'hiver
Le 1er février 2012, un froid tenace et vigoureux s'est abattu sur notre région. La préfecture a déclaré que le niveau 2 était atteint. C'est un niveau insupportable, pour ceux qui sont dans la rue, mettant leur vie en danger !
C'est dans cette situation que l'Entraide de l'Eglise réformée de La Ciotat a décidé de ... passer à l'acte !
Le 1er février à 20 heures, les portes de la Chapelle se sont ouvertes pour accueillir ... tous ceux qui attendaient déjà devant la porte.Denise Walch raconte : " Quelle expérience ! Vivre le choc de la rencontre avec l'autre, « l'inconnu », vivre en rien de temps l'organisation de cette survie ! Pousser les chaises, avancer une table pour déposer assiettes, verres, cafetière. Chacun trouvant sa place au sol qu'il gardera jusqu'au bout. Pourtant, tout s 'est passé dans le calme et le silence. Pas de débordement. Ici le lieu en impose ! Mais cette expérience ne s'arrête pas là ! Elle est aussi la rencontre avec nos soeurs et frères dans la foi ! Tous différents mais ensemble ! Ensemble, pour prendre le même chemin qui conduit à la rencontre des plus fragiles. Ensemble, nous nous sommes découverts nous mêmes ! Unis les uns aux autres pour avoir vécu la souffrance de l'autre, la parole libérée, la confidence. C'est là que ce crée le lien. Un lien fort et discret qui appartient à ceux qui ont beaucoup donné ! Il y a encore une troisième expérience ! Celle de la rencontre, que nous n'attendions pas ! Elle fut celle de la générosité ! Des personnes sont venus spontanément avec des repas chauds pour partager ensemble le repas du soir. En poussant la porte de la Chapelle, ils ont fait rentrer avec eux, toute la chaleur qu'on attendait dans ce froid glacial."
Cette expérience a duré 16 nuits. Avec l'aide et la présence des membres du Secours catholique, de la Croix rouge, des inconnus, et de l'équipe de la paroisse.
Aujourd'hui le printemps arrive, mais ... que sera l'an prochain ? ... Dans la chapelle de La Ciotat, ou dans d'autres lieux de culte ?
Pour contacter l'Entraide ERF de La Ciotat : Courriel
_______________________________________________________________________________________________

Manosque-Fraternité
Dans le conformisme ambiant, lorsque quelqu’un ose s’écarter des sentiers battus et combattre les idées reçues, c’est comme une bouffée d’oxygène. Le 17 novembre 2011 à Manosque, Jean-Marie Pelt et Philippe Courbon ont animé une conférence à deux voix. Cette soirée aux accents humanistes s’est déroulée au théâtre Jean-le-Bleu, qui pour l’occasion était comble.La première intervention était intitulée :
« La raison du plus faible »
Jean-Marie Pelt est parti de ce qu’il connaît, le monde du vivant, pour nous emmener dans une réflexion philosophique ouvrant de nouvelles perspectives. Ce biologiste a réfléchi à la question de la faiblesse, lorsqu’il s’est rendu compte que dans la nature, paradoxalement, ce sont les organismes les plus faibles, et non les plus forts, qui ont les plus grandes chances de survivre. Ce constat, qui va à contre-courant de l’idéologie dominante, s’avère particulièrement encourageant et stimulant dans notre contexte actuel, où de plus en plus de personnes sont fragilisées. Il donne aussi un éclairage différent sur les questions environnementales.La seconde intervention avait pour thème
« L’incomplétude humaine ».
Philippe Courbon a montré que la finitude était constitutive de l’être humain et qu’elle faisait sa spécificité. Il a fait preuve du même optimisme que Jean-Marie Pelt, en montrant que l’incomplétude humaine n’avait pas nécessairement à être considérée comme un handicap et que, au contraire, à partir du moment où elle était assumée, elle pouvait tout à fait être un atout. En effet, dès lors que nous ne nous suffisons pas à nous-mêmes, cela signifie que nous avons besoin d’être enrichis par les autres. L’incomplétude humaine a donc pour conséquence de favoriser les relations entre les individus.
Cette soirée a été organisée par
« Manosque-Fraternité »
qui, sur le modèle de « Marseille-Espérance », cherche à favoriser les rencontres entre les différentes communautés religieuses de la ville. Car, nous le savons, c’est dans l’écoute et dans le respect de la diversité que la cité peut se développer harmonieusement.
Bernard MOUROU
_______________________________________________________________________________________________

Conférence départementale de la liberté religieuse : mieux vivre ensemble
Même dans un régime de séparation, il doit y avoir un dialogue entre les cultes et l’Etat: c’est tout le sens de la Conférence départementale de la liberté religieuse (CDLR) installée par Hugues PARANT, Préfet de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, Préfet des Bouches du Rhône, le mercredi 23 novembre dernier.Pour en savoir plus Agir
_______________________________________________________________________________________________