Noël 2016 / Info-Grignan

Figure d'angeA Noël … Faites l’ange, pas la bête

Mais au moment où Dieu allait envoyer son Fils premier-né dans le monde, il a dit :
« Tous les anges de Dieu doivent l’adorer. » (...) Les anges ne sont que des esprits au service de Dieu :
il les envoie apporter de l’aide à ceux qui doivent recevoir le salut. » Hébreux 1, 6 et 14

Les anges font partie de l’imagerie de Noël, ailes blanches et duvet soyeux,
et c’est vrai qu’ils ont un rôle important dans cette histoire : ce sont eux qui annoncent la nouvelle.
Mais les anges de la Bible ne ressemblent guère à ceux de nos décorations.
Qu’ils soient anges du Seigneur faisant irruption avec une nouvelle qui bouleverse le cours de l’existence
ou anges du chœur joyeux qui partage au monde la joie de Dieu, ils sont simples messagers, improbable présence de Dieu dans nos vies.
Improbable, parce que c’est nous qui ne nous y attendons pas,
coincés dans une représentation rigide du monde qui sépare avec certitude ce qui est de Dieu et ce qui ne l’est pas.

A Noël, c’est Dieu lui-même qui brouille cette frontière, il se fait passager clandestin.
Présent là où nous ne le voyons pas, caché si près que nous risquons de ne pas y prêter attention.
Si la présence dans la Bible ne surprend pas plus que ça, c’est qu’ils ressemblent à s’y méprendre à ces autres qui traversent nos vies en permanence.
Alors attendre Noël, cette année, ce peut être aiguiser nos regards pour repérer dans la nuit la lueur de cette présence ; lui ménager avec attention un espace possible.
Et pourquoi pas, à notre tour, devenir pour d’autres messagers de bonne nouvelle, porteurs d’espérance ?
Anges qui passent, laissant derrière eux un sillage de lumière et d’étoiles qui déchire les ténèbres les plus épaisses.

Pasteur Anne FAISANDIER

 

Info-Grignan - Marseille