Noël 2016 / La Combescure

Boules de Noël sur neigeNeige pas les boules ?

 

Ça sent le sapin. Les Français ont le moral dans les chaussons. La hotte-line (1) du Père Noël est saturée :
« Vous avez demandé une bonne nouvelle ? Ne quittez pas ».

Même l’Eglise glisse sur la pente tentante de la peur. Oui, un monde s’en va, un autre vient.
Où est passé le passé, mon brave monsieur ?

Désolé. La machine à remonter le temps n’existe pas dans le catalogue des jouets de Noël.
Certains s’en désespèrent.

Moi, j’ai mis une machine à inventer demain sur ma liste au Père (Noël). 

Car cette année, au moment de faire mon sapin, j’ai les boules (de Noël).  

Que l’Occident prenne (encore une fois !) le chemin de la peur et du repli sur soi.  
Que la jeunesse piétine et trépigne dans un 20ème siècle qui joue les prolongations. 
Que l’opinion se raidisse à une époque déjà bien assez dure comme ça.  

Oui, j’ai les boules pour notre Eglise. Que notre trésorerie fonde comme neige au soleil.
Que les guéguerres d’hier compliquent les combats d’aujourd’hui.  

J’imagine le Christ descendre de nos cheminées pour nous enguirlander.
Une couronne d’épines (de sapin) sur la tête, il vient nous dire: « Debout ! Réveillez-vous ! » .

L’Evangile, n’est pas un cadeau ! C’est une lutte. Contre l’immobilisme. Contre le fatalisme.
L’Evangile déconstruit. Il insécurise. Il perturbe. Il inquiète. Comme un enfant turbulent.
Comme une fête dans un village endormi. Comme un cri dans la nuit.  

Ayez le courage de la joie, de l’audace, du renouveau.
Car seul votre enthousiasme fera… boule de neige. 

Joyeux Noël à chacune et à chacun. Fidèlement.   

Pasteur Arnaud VAN DEN WIELE

 

(1)Hotline : en anglais « assistance téléphonique »

 

La Combescure n°169 - Alpes du Sud