Eglise protestante unie de France

Région Provence-Alpes-Corse-Côte-d'Azur

Noël 2016 / Le Lien du Luberon

Lumiède du mondeMaintenant, Maître, tu laisses ton serviteur s’en aller en paix selon ta parole.
Car mes yeux ont vu ton salut que tu as préparé devant tous les peuples - 
Lumière pour éclairer les nations et gloire de ton peuple, Israël. (Luc 2.29-32) 

Siméon attendait l’arrivée du Messie depuis peut-être des décennies. 
On ne sait pas s’il pensait rencontrer l’Oint de Dieu en tant qu’homme adulte mais, en tous cas, sa quête s’achève avec un petit bébé dans ses bras.
Malgré sa prière concise, nous savons que les Juifs de son époque avaient de grands projets pour leur Messie.
Il serait question d’installer le Royaume de Dieu, où il ferait bon vivre pour les justes, et d’où les injustes et surtout les païens seraient exclus,
en commençant par les Romains. 

 Environ soixante-dix ans plus tard, le Temple de Jérusalem sera détruit,
les Juifs seront dispersés et leurs aspirations d’autonomie politique s’éteindront pen-dant des siècles.
Ce Messie longuement attendu ne monte aucune armée et ne crée aucun gouvernement.
Quelle déception ! De surcroît, il donne peu de précisions quant à la forme que son « église » devrait prendre après son départ.
(L’évangile selon Luc n’emploie même pas le mot « église » qui, à l’origine, veut dire tout simplement « rassemblement ».) 

 Encore vingt siècles plus tard, nous attendons toujours.
Pendant la saison de l’Avent, nous chantons le peuple qui marche dans la longue nuit, de la longue attente,
et nous anticipons un temps quand les cœurs s’éveilleront. Parlons-nous encore des Juifs ?
Car, effectivement, le peuple de Dieu est passé par bien de temps sombres depuis la prière de Siméon.
Ne serait-il pas temps que le Royaume de Dieu vienne, pleinement, et que nous en finissons avec l’injustice et la violence, avec la persécution et l’insouciance ?  

Et pourtant le Messie – notre Messie ! - est bien venu, le Royaume de Dieu est parmi nous depuis bien longtemps.
L’Avent nous rappelle que l’œuvre de Dieu reste inachevée, mais nous encourage aussi à lutter pour les valeurs de ce Royaume et à reconnaître ses prémices.
Le Messie n’a jamais montré un grand intérêt pour les intrigues politiques ou la soi-disant paix offerte par des blocs militaires.
Non, il faudrait chercher le Royaume parmi les petits et les pauvres. Pour entendre le Christ, il faudrait apprendre à écouter ceux qui n’ont pas de voix. 

Luc ne nous dit pas ce que Siméon a fait pendant sa longue attente. Mais, quant à nous, vivons – brillons ! - dans le présent, afin d’apporter la paix et l’espoir à ceux qui nous entourent. 

Mark HOWE

 

Le Lien du Luberon n°164 - Cavaillon-Mérindol-Luberon