Eglise protestante unie de France

Région Provence-Alpes-Corse-Côte-d'Azur

 

Commencer la journée avec la parole biblique !

Que ma prière arrive jusqu’à toi, tends l’oreille à mon cri ! 

Psaume 88.3 

 

Job 35.1-16 

Élihou a continué à parler. Il a dit :

\v 2-3 « À ton avis, Job, est-ce que tu as raison quand tu dis à Dieu : “Si je suis innocent, tu t’en moques ! En tout cas, moi, je n’en retire aucun avantage !” Est-ce que tu penses vraiment que tu dis la vérité devant Dieu ?

Moi, je vais te répondre en quelques mots, et je vais répondre en même temps à tes amis.

« Examine le ciel, regarde les nuages : ils sont bien au-dessus de toi !

Quand tu agis mal, est-ce que tu blesses Dieu ? Quand tu continues à te révolter, qu’est-ce que cela lui fait ? Rien du tout !

Et si tu lui obéis, qu’est-ce qu’il gagne, qu’est-ce qu’il reçoit de toi ?

Le mal que tu commets ne blesse qu’un homme comme toi, le bien que tu fais ne profite qu’à des humains.

« Quand les gens sont écrasés par l’injustice, ils se plaignent, ils crient au secours contre la dictature des puissants.

Mais aucun ne demande : “Où est Dieu, qui m’a fait ? Où est-il, lui qui inspire des chants dans la nuit,

qui nous enseigne par les bêtes sauvages, qui nous apprend la sagesse par les oiseaux ?”

« Partout les gens crient au secours contre les gens mauvais pleins d’orgueil, mais Dieu ne répond pas.

Non, le Dieu tout-puissant n’écoute pas leurs paroles qui ne veulent rien dire, il n’y fait pas attention.

« Il t’écoute encore moins, Job, quand tu dis : “Je ne vois pas Dieu, il connaît mon cas, et j’attends toujours.”

En effet, Dieu ne montre pas sa colère, il semble ignorer la révolte humaine.

Voici pourquoi : Job ouvre la bouche pour parler dans le vide, il parle sans arrêt car il est ignorant. »

Psaume 88 

Seigneur, je crie vers toi, car je vais bientôt mourir

Chant du groupe de Coré, pris dans le livre du chef de chorale. À chanter avec tristesse. De Héman, l’Ezrahite.

Seigneur Dieu, mon sauveur, le jour, je t’appelle, la nuit, je crie vers toi.

Que ma prière arrive jusqu’à toi, tends l’oreille à mon cri !

Ma vie est pleine de malheurs, et je vais bientôt mourir.

On me compte parmi ceux qui ont un pied dans la tombe, toute ma force est partie.

Ma place est au milieu des morts, je ressemble à ceux qui sont couchés dans la tombe. Tu ne te souviens plus d’eux et tu ne t’en occupes plus !

Tu m’as mis au fond du trou, dans la nuit noire de la mort.

Ta colère pèse sur moi, et tu m’écrases de toutes tes vagues.

À cause de toi, mes amis sont partis, je les dégoûte. Je suis enfermé et je ne peux pas sortir.

Mes yeux sont abîmés par la souffrance. Seigneur, chaque jour, je t’appelle, je lève les mains vers toi.

Est-ce que tu vas faire des actions étonnantes pour les morts ? Est-ce qu’ils vont se lever pour te dire merci ?

Qui parlera de ton amour dans la tombe ? Qui racontera ta fidélité dans le monde des morts ?

Est-ce qu’on connaît tes actions étonnantes dans la nuit sombre ? Est-ce qu’on sait que tu es fidèle dans le monde sans mémoire ?

Mais moi, je crie vers toi, Seigneur, le matin, ma prière est déjà devant toi.

Seigneur, tu ne veux plus de moi, pourquoi ? Tu me caches ton visage, oui, pourquoi ?

Depuis mon enfance, je suis malheureux et sans force, tu fais peser sur moi la peur, je suis paralysé.

Le feu de ta colère a passé sur moi, et je suis mort de peur.

Tous les jours, ta colère m’entoure comme l’eau, elle m’entoure de tous côtés.

Tu as éloigné de moi mes voisins et mes amis, la nuit seule est mon amie.

 

© FPF 2007 et SBF 

www.la-bible.net

La Bible : Parole de Vie