Marion Marechal le Pen et le protestantisme luthéro-réformé

« La députée Marion Maréchal-Le Pen a tenu des propos scandaleux et irresponsables, qui créent la division ».

Cela s'est passé pendant l'été. Ceci dit, l'attaque de la députée est réellement inadmissible.

« La députée Marion Maréchal-Le Pen a tenu des propos scandaleux et irresponsables, qui créent la division » : dans un communiqué diffusé le 10 juillet, le président de la Fédération Protestante de France (FPF), François Clavairoly a protesté vivement aux propos lancés par la petite fille de Jean-Marie Le Pen lors du lancement de sa campagne électorale, le 5 juillet dernier.

Marion Maréchal-Le Pen avait indiqué que « la Provence est une terre d'identité et de résistance, face notamment à la terreur révolutionnaire et à la réforme protestante ».

« Ces propos heurtent les protestants, notamment la mémoire de ceux qui ont contribué à la conquête de la liberté religieuse », a déclaré le président de la FPF. Et d'ajouter: « Au nom de mes convictions protestantes et citoyennes, je dénonce la stratégie de division et de haine de l'autre mise en oeuvre par le Front National ».

François Clavairoly a rappelé à la députée du FN que « les protestants attendent autre chose d'un représentant de la nation ».

Partager par mail
Publié le 10 septembre 2015