Le régime Presbytéro-Synodal

L'Eglise Protestante Unie est organisée selon un modèle qui permet l'expression de la diversité tout en recherchant l'unité et le consensus.

Cette structure s'appelle le système presbytérien-synodal, parce que les décisions sont prises en 2 lieux :

- Chaque église (ou paroisse) est organisée comme une association "loi de 1905". Ceux qui ont demandé à être inscrits comme membres ont droit de vote lors de l'assemblée générale qui a lieu une fois par an. Cette assemblée générale élit le conseil de laïcs qui "gouverne" l'église locale, et qui s'appelle conseil presbytéral. Chaque conseiller est élu pour un mandat renouvelable de quatre ans. Le pasteur est membre de droit de ce conseil.

Le conseil presbytéral élit un président qui est en général un laïc (mais qui peut être aussi un pasteur). C'est ce conseil qui prend toutes les décisions qui concernent la vie de la paroisse, qui nomme son pasteur et qui gère son budget (alimenté par les cotisations et les dons des paroissiens). Une bonne partie de ce budget est versée à l'Eglise Protestante Unie pour son fonctionnement et ses actions (rémunération des pasteurs, retraites, facultés de théologie, solidarité avec les églises d'autres pays du monde, actions et animations, etc.)

Tous les six ans, le conseil presbytéral peut décider de changer de pasteur, et le pasteur qui envisage de changer de paroisse peut prendre contact avec les conseils presbytéraux eux-mêmes en recherche, et la décision de sa nomination sera prise d'un commun accord.

- L'autre instance de décisions est le synode. Chaque conseil presbytéral choisit parmi ses membres le délégué qui siège au synode régional annuel avec le pasteur. Le synode régional prend les décisions concernant l'ensemble de la région. Il élit un conseil régional qui, avec son président, a pour rôle de gérer la coordination de toutes les paroisses de la région. Ce rôle n'est ni doctrinal ni hiérarchique, il est administratif et humain (accompagnement des personnes et des projets).

Les synodes de chaque région élisent aussi des délégués, pasteurs ou laïcs, pour siéger au synode national. Lui aussi est annuel. Il peut prendre les décisions concernant la vie de l'ensemble de l'Eglise Protestante Unie. Eventuellement, il modifie la constitution, qui règle le fonctionnement général de l'Eglise en laissant la plus grande liberté à chaque paroisse. Le conseil national, élu par ce synode, permet d'avoir au cours de l'année une action suivie.

En conclusion :

L'originalité du système presbytéro-synodal est double. D'une part, la conception d'autorité n'y est pas à sens unique, du haut vers le bas, ou de la base presbytérale vers le synode, mais les deux organes renvoient l'un et l'autre à la seule autorité de Dieu. D'autre part, ce système conçoit l'Eglise comme un corps formé de tous ceux et celles qui la constituent, et considère que sa gestion est leur affaire commune.