Méditation - "Pourquoi Dieu commande de se reposer un jour sur sept ?"

D’abord, si Dieu ordonne de se reposer le septième jour de la semaine, c’est peut-être parce qu’il trouve normal que les êtres humains s’activent les six premiers jours. Les sciences nous ont appris que le monde ne s’était pas fait en six jours. Pourtant, rien ne nous empêche de croire que si quelque chose de bien existe dans ce monde, c’est parce que Dieu y a travaillé et y travaille encore. Mais la Bible nous dit que Dieu ne s’active pas tout le temps : seulement six jours sur sept.


C’est une image, bien sûr ! Mais c’est une image qui nous dit que de temps en temps, Dieu s’arrête de s’activer, prend le temps de respirer, s’assoit sur un banc et regarde ce qu’il a fait. Le monde qu’il a créé, et qu’il continue de créer, ne va pas toujours comme il voudrait. Mais une fois qu’il s’est battu pendant six jours contre le mal qui menace son œuvre, ce qu’il regarde d’abord, c’est tout ce sur quoi il peut dire « C’est bien ! »


Un jour sur sept, Dieu prend le temps d’être content.
Et ça lui donne du courage et de la patience pour recommencer à travailler, à lutter souvent, pendant les six jours qui suivent. Parce que créer à partir de rien, tu ne peux pas savoir comme c’est fatigant, et décourageant parfois ! Alors, un jour sur sept pour se souvenir que tout a commencé et que tout recommence à chaque fois par ce « C’est bien ! » , un jour sur sept pour ne pas se laisser envahir par les « À quoi bon ? », par les « Est-ce que ça valait vraiment la peine ? », par les « J’ai envie de tout mettre à la poubelle ! », eh bien, même pour Dieu, ça n’est pas de trop !


Et toi ?
Comme tous les hommes, les femmes et les enfants sur cette terre, depuis que le monde est monde, tu as été créé et tu es créé « à l’image de Dieu ». Comme Dieu, tu ne peux pas t’empêcher de t’activer, peut-être parfois aussi de t’agiter… Dieu est créateur, et toi, tu es créatif : tu es capable de créer plein de choses par ta propre activité. Des bonnes, des moins bonnes … et parfois des mauvaises. Les mauvaises, c’est surtout quand tu utilises ta créativité pour copier sur ton voisin ou ta voisine, quand tu n’arrives pas à résister à la tentation de mettre la main sur ce qui appartient à ton voisin, quand tu n’as pas assez confiance dans ta propre créativité. Si Dieu te commande de te reposer un jour sur sept, cela veut d’abord dire que Dieu a confiance en toi. Il sait que tu peux te créer ton propre bien par ta propre activité.
Six jours sur sept pour te créer toi-même, pour grandir, pour préparer ton avenir par ton propre travail. Et un jour pour recevoir de Dieu la confiance qu’il te fait.


Un jour pour recevoir de Dieu la confiance.
Tu fais un dessin, tu construis une cabane, tu tires la langue sur un devoir de français ou de mathématiques. Tu travailles. Quand c’est fini, tu t’arrêtes et tu regardes ce que tu as réalisé. Qu’est-ce que tu te dis ? Qu’est-ce que tu aimerais que les autres te disent ? Que c’est bien ou que ça n’est pas bien ? Un jour sur sept, Dieu te demande de prendre le temps de bien regarder : dans tout ce que tu fais, il y a toujours de quoi dire « C’est bien ! » Même un tout petit peu ! Il y a toujours de quoi dire « C’est mieux ! » Toujours un peu plus qu’un tout petit peu. Dieu veut qu’avec lui, tu prennes le temps de bien regarder ce que tu as fait de bien. Dieu veut que tu prennes le temps de constater que dans ce qui t’est arrivé de bien dans la semaine, c’est Lui qui te donnait des coups de pouce. Il veut que tu prennes le temps de respirer aussi.


Si tu t’agites tout le temps dans tous les sens, jamais tu ne pourras voir que tu fais des progrès, que tu grandis ; jamais tu ne pourras voir les coups de pouce que Dieu t’as donnés pour t’aider à progresser. Jamais les progrès que tu as faits et les coups de pouce de Dieu ne t’encourageront à faire de nouveau progrès.


Un jour sur sept, Dieu prend le temps d’être content, et il te demande d’en faire autant. Même si autour de toi tout ne va pas comme tu voudrais, prend le temps de te souvenir que toi aussi tu es né d’un « c’est bien ! » que Dieu a prononcé sur toi avant même le jour de ta naissance. Prends le temps de te souvenir que Dieu a confiance en toi, qu’il sait que tu es capable de faire quelque chose de bien de ta vie et dans la vie.


Dans l’Ancien Testament, le jour du repos est le septième jour de la semaine, le jour du sabbat, le samedi. Progressivement, le dimanche, qui reste le premier jour de la semaine, va s’imposer comme le jour de repos des chrétiens. Cela a un sens : dans l’Ancien Testament, on se repose le samedi, après avoir travaillé toute la semaine ; mais depuis Pâques, on prend des forces avant de travailler. Et comme le dimanche est le jour de la résurrection de Jésus, eh bien ! c’est le dimanche qu’on reçoit la force d’être créatif pour la semaine qui vient.

 

Richard Bennahmias