Commencer la journée avec la parole biblique !

Il y a des façons de servir différentes, mais on sert le même Seigneur. 

1 Corinthiens 12.5 

 

1 Corinthiens 12.1-11 

Frères et sœurs chrétiens, au sujet des dons de l’Esprit Saint, je ne veux pas que vous restiez ignorants.

Autrefois, vous ne connaissiez pas encore Dieu. Vous le savez, vous étiez entraînés vers les faux dieux qui ne parlent pas, vous ne pouviez pas leur résister.

C’est pourquoi je veux vous faire savoir une chose : si quelqu’un parle avec l’aide de l’Esprit de Dieu, il ne peut pas dire : « Que Jésus soit maudit ! » Et sans l’aide de l’Esprit Saint, personne ne peut dire : « Jésus est le Seigneur. »

Oui, il y a des dons différents, mais c’est le même Esprit qui les donne.

Il y a des façons de servir différentes, mais on sert le même Seigneur.

Il y a des activités différentes, mais c’est le même Dieu qui les produit toutes en tous.

Chacun reçoit le don de montrer la puissance de l’Esprit Saint, et cela pour le bien de tous.

L’un reçoit de l’Esprit le don de parler avec sagesse, l’autre reçoit du même Esprit le don de faire connaître Dieu.

Un autre reçoit de ce même Esprit le don d’une foi très solide, un autre reçoit de cet unique Esprit le don de guérir les malades.

Un autre peut faire des actions extraordinaires, un autre peut parler au nom de Dieu, un autre sait faire la différence entre ce qui vient de l’Esprit Saint et ce qui ne vient pas de lui. Un autre peut parler en des langues inconnues, un autre peut les traduire.

Mais tout cela, c’est le seul et même Esprit Saint qui le rend possible. Il distribue ses dons à chacun comme il veut.

La communauté chrétienne forme le corps du Christ

Psaume 89 

Seigneur, où sont tes bienfaits d’autrefois ?

Enseignement d’Étan, l’Ezrahite.

Je chanterai toujours tes bienfaits, Seigneur, je ferai connaître ton amour de génération en génération.

Oui, je le dis : ton amour existe pour toujours, ta fidélité est fixée solidement dans le ciel.

Tu as dit : « J’ai fait alliance avec David, mon serviteur, c’est lui que j’ai choisi. Je lui ai promis ceci :

Pour toujours, j’établirai comme roi un enfant de ta famille. Ainsi, je maintiendrai ton pouvoir royal de génération en génération. »

Seigneur, dans l’assemblée du ciel, les anges te disent merci pour tes actions magnifiques et ta fidélité.

En effet, là-haut, qui est égal au Seigneur ? Qui peut se comparer à lui parmi les dieux ?

Dans l’assemblée des anges, tous tremblent de peur devant Dieu. Il est plus terrible que tous ceux qui l’entourent.

Seigneur, Dieu de l’univers, qui est aussi fort que toi ? Seigneur, tu es toujours fidèle.

C’est toi, le maître de la mer orgueilleuse. Quand ses vagues se soulèvent, c’est toi qui les calmes.

Tu as tué Rahab et tu l’as écrasé. Par ta puissance, tu as chassé tes ennemis de tous côtés.

Le ciel est à toi, la terre est à toi ! Le monde entier et tout ce qu’il contient, c’est toi qui l’as fait.

C’est toi qui as créé le nord et le sud. Les montagnes du Tabor et de l’Hermon applaudissent ton nom.

Ton bras est très fort, ta main est puissante, ta main droite est levée.

Pour gouverner, tu t’appuies sur la justice et le respect des lois. Amour et fidélité marchent devant toi.

Il sont heureux, ceux qui savent crier de joie pour toi, Seigneur ! Ils avancent à la lumière de ton visage.

En entendant ton nom, ils dansent de joie tous les jours. À cause de ta fidélité, ils se mettent debout.

Oui, leur force glorieuse, c’est toi. Grâce à ton amour, nous relevons la tête.

Le roi qui nous protège dépend du Seigneur, il dépend du Dieu saint d’Israël.

Un jour, tu t’es montré à tes amis fidèles. Tu leur as dit : « J’ai aidé un homme courageux, j’ai mis en avant un jeune homme de mon peuple.

J’ai trouvé David mon serviteur, j’ai versé mon huile sainte sur sa tête.

Ma main le soutiendra solidement, et mon bras le rendra fort.

« L’ennemi ne pourra pas le tromper, celui qui se révolte contre lui ne pourra pas l’écraser.

Oui, je détruirai ses ennemis sous ses yeux, je frapperai ceux qui le détestent.

Ma fidélité et mon amour seront avec lui, et grâce à moi, il sera vainqueur.

Je lui donnerai autorité sur la mer et sur les fleuves.

« Il me dira : “Tu es mon Père, tu es mon Dieu, le solide rocher qui me sauve !”

« Et moi, je ferai de lui mon fils aîné, le plus grand des rois de la terre.

Je lui garderai pour toujours mon amour, je respecterai fidèlement mon alliance.

Pour toujours, j’établirai comme roi un enfant de sa famille, et son pouvoir royal durera aussi longtemps que le ciel.

« Si ses enfants ne suivent plus ma loi, s’ils ne tiennent pas compte de mes décisions,

s’ils désobéissent à mes ordres et ne respectent pas mes commandements,

avec un bâton, je punirai les révoltés, je les frapperai pour leur faute.

Pourtant, je ne leur retirerai pas mon amour, je ne serai pas infidèle à ma promesse.

Je ne briserai pas mon alliance, je tiendrai ce que j’ai promis.

Voici le serment que j’ai fait une fois pour toutes : non, je ne tromperai jamais David !

Les enfants de ses enfants seront rois pour toujours, son pouvoir royal durera aussi longtemps que le soleil.

Il durera aussi longtemps que la lune toujours présente, témoin fidèle derrière les nuages. »

Pourtant, tu as rejeté le roi que tu avais choisi, tu l’as méprisé, tu t’es mis en colère contre lui.

Tu as brisé l’alliance avec ton serviteur, tu as sali sa couronne en la jetant par terre.

Tu as cassé toutes ses barrières, tu as démoli ses murs de défense.

Tous les passants du chemin l’ont pillé, et ses voisins l’ont insulté.

Tu as donné la victoire à ses ennemis, tu as réjoui ses adversaires.

Tu as même retourné ses armes contre lui, tu ne l’as pas soutenu pendant le combat.

Tu lui as fait perdre son honneur, et tu as jeté par terre son siège royal.

Tu l’as rendu vieux avant l’âge, tu l’as couvert de honte.

Seigneur, est-ce que tu vas toujours te cacher ? Est-ce que tu seras toujours brûlant de colère ? Jusqu’à quand ?

Souviens-toi : ma vie est courte. Est-ce que tu as créé les humains pour les faire disparaître ?

Qui peut vivre sans mourir un jour ? Qui peut échapper au monde des morts ?

Seigneur, où sont tes bienfaits d’autrefois ? Où sont les promesses que toi, le Dieu fidèle, tu as faites à David ?

Seigneur, souviens-toi de tes serviteurs qu’on insulte, de tout ce peuple qui m’est confié.

Seigneur, tes ennemis ont insulté le roi que tu as choisi, ils ont craché sur ses pas.

Merci au Seigneur pour toujours ! Oui, oui, qu’il en soit ainsi !

 

© FPF 2007 et SBF 

www.la-bible.net

La Bible : Parole de Vie